Alvarez, José-Miguel

Présentation

 
 Plan | Texte | Citation | Auteur 


TEXTE INTÉGRAL

 

Avons-nous besoin des frontières ? Quelles possibilités réelles d’affirmation individuelle les frontières ouvrent-elles ? En quoi ces dernières peuvent-elles devenir aussi des limites pour le déploiement des individus et de leurs capacités ? En nous positionnant au-delà des références nous renvoyant à la construction des États nationaux et leurs enjeux géopolitiques, ce numéro vise à élargir notre perception de la notion de « frontière ». Envisager cette dernière seulement à partir de la définition que nous renvoie à l’établissement des limites, négligerait son importance dans l’affirmation de la particularité individuelle et donc de la préservation nécessaire de la différence. Le neuvième numéro de Strathèse entend explorer cette ouverture à partir d’un regard pluridisciplinaire qui explore des nouvelles perspectives de dépassement et remet les acteurs au centre des processus d’affirmation individuelle.

Ce numéro s’ouvre sur la contribution de Francesca Tortorella, doctorante en Histoire contemporaine, qui présente une forme de dépassement des frontières géographiques par le mouvement européiste Giustizia e Libertà, en quête d’un idéal concret d’autonomie humaine, de justice sociale et de liberté politique. Dans cette même ligne, l’article de Ludovic Joxe, doctorant en Anthropologie, nous montre la tension entre pensée universaliste et action sur mesure, inhérente à l’action humanitaire des Médecins Sans Frontières.

Dans la même perspective, l’article de Lorène Piquerez, doctorante en Sociologie, se situe à la frontière de deux pays, la France et la Suisse. En partant de la nécessité de faire face au phénomène de l’antibiorésistance, menace planétaire s’affranchissant des frontières, l’article s’intéresse à la possibilité de coopération intersectorielle dans la prise en charge de ce problème public. L’article de Flore Jean-François, doctorante en Droit, expose la nécessité de repenser les frontières disciplinaires comme exigence essentielle du droit environnemental. Dépassant les frontières du continent européen, l’article de Leslie Kapo-Touré, doctorant en études urbaines, montre, dans le contexte du Québec contemporain, à quel point il est crucial de « dépasser des frontières », afin de faire face à des polarisationes sociales qui peut conduire à la radicalisation de la violence.

L’article de Sarah Smit, doctorante en Sociologie, analyse de quelle façon les frontières jouent un rôle de différenciation entre des individus par le décalage entre l’environnement normatif et les réalités concrètes d’immigration. Dans le contexte analysé, les individus finiront par développer leurs stratégies propres afin de faire face au cadre légal et aux frontières juridiques y imposées. De son côté, Nétcho Adam, doctorant en Sciences sociales du sport, expose dans son article une problématique originale qu’il qualifie de « porosité ». Cette transgression des frontières institutionnelles au Tchad atteste d’une forme d’envahissement de l’espace sportif par des réalités non sportives obéissant à des logiques politiques et de pouvoir. L’article d’Aurélien Carotenuto-Garot, doctorant en sociologie, clôture le numéro par l’analyse des Services Intégrés d’Accueil et d’orientation (SIAO), relevant les ressources subjectives que doit mobiliser chaque sans-domicile, afin de « s’en sortir » et d’entamer une nouvelle trajectoire résidentielle.

Nous remercions tous ceux et celles qui se sont engagés au côté de notre revue doctorale, afin d’en faire un moyen d’échange enrichissant dans la pluridisciplinarité qui la caractérise. Nous vous souhaitons une très agréable lecture.


POUR CITER CE DOCUMENT

Alvarez, José-Miguel, 2019, «Présentation», Strathèse, 9/ 2019. La frontière en question. Seuils et franchissements, Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, URL : http://strathese.unistra.fr/strathese/index.php?id=1553
 


A PROPOS DE

José-Miguel Alvarez

Doctorant en histoire, Université de Strasbourg

Secrétaire de rédaction